Bienvenue à la Haute école en Hainaut

L'histoire du Campus technique de la Haute Ecole en Hainaut

Les bâtiments de l'SITEM, ISIEM, ISIMsITSEM, ISTEM, ISIEM, ISIMs… quatre sigles qui jalonnent l’évolution de notre établissement

C’est l’arrêté royal de mai 1959 qui crée l’ITSEM en deux niveaux d’enseignement : une Ecole Technique Secondaire Supérieure et une Ecole Technique A1 qui délivrait, après 3 années, le diplôme d’Ingénieur technicien dans quatre sections : mécanique, électricité, électronique et travaux publics.

En août 1968, on y crée un graduat en électronique-automation-radio-TV en 2 années.
La Loi restructurant en 1970 l’enseignement supérieur transforme l’ITSEM en l’ISTEM (Institut Supérieur Technique de l’Etat à Mons).

La première pierre des bâtiments du site de l’Avenue Maistriau fut posée le 18 septembre 1971 et en janvier 1973, l’ISTEM occupe enfin ses nouveaux locaux.

C’est la Loi du 18 février 1977 qui est déterminante dans l’évolution de notre institut puisqu’elle institutionnalise l’enseignement supérieur de type long. L’ISTEM devient alors l’ISIEM (Institut Supérieur Industriel de l’Etat à Mons) et forme d’une part des gradués en automation-radio-TV en deux années et d’autre part des Ingénieurs industriels en deux cycles de deux années.

Lorsque l’enseignement devient une compétence de la Communauté française, l’ISIEM devient l’Institut Supérieur industriel de la Communauté française à Mons, l'ISIMs.

Lorsque l’enseignement supérieur hors université est organisé le 5 août 1997 en Hautes Ecoles, l’ISIMs devient la catégorie technique de la HECFH.

Dernière modification en date, lorsque la Communauté française est rebaptisée Fédération Wallonie-Bruxelles, l'ISIMs devient le Campus technique de la HEH (Haute École en Hainaut).

Sous l’impulsion de la déclaration de Bologne, et en vue de la création d’un espace européen de l’enseignement supérieur, la formation des Ingénieurs industriels est dès lors organisée en deux cycles mais en cinq années (Bachelier 3 années – Master 2 années).